Revue Hommes et migrations

Pour une citoyenneté attachée à la personne

Par Albano CORDEIRO, Chercheur URMIS CNRS

Article issu du N°1229,  janvier-février 2001 : Vie associative, action citoyenne
Rubrique : Article de dossier

Résumé

La conception "moderne" de la citoyenneté serait-elle aujourd’hui dépassée ? Pour Albano Cordeiro, la nécessaire égalité des droits politiques entre les nationaux et les "étrangers", là où ils vivent, ne pourra se faire que par des modifications du droit international. Car celui-ci reste encore axé sur la souveraineté nationale et la pleine reconnaissance du pouvoir des États sur les citoyens, à l’heure où la mobilisation pour la reconnaissance des droits fondamentaux dans l’Union européenne montre une évolution des représentations collectives en la matière.

Pour citer ce document

Par Albano CORDEIRO, Chercheur URMIS CNRS « Pour une citoyenneté attachée à la personne », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1229, janvier-février 2001 : Vie associative, action citoyenne.
Mis à jour le : 05/03/2008, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=799

Haut de pageremonter