Revue Hommes et migrations

L'oubli au coeur de la mémoire

Le Museo Nacional de la Inmigración d'Argentine

Par Tamar Blickstein, Doctorante au département d'anthropologie de l'université de Columbia, New-York

Article issu du N°1293,  septembre-octobre 2011 : L'immigration dans les musées
Rubrique : Article de dossier

 

La société argentine n’est pas si blanche que pourrait le laisser croire le Musée national de l’immigration de Buenos Aires. Nourrie des migrations européennes, elle l’est tout autant des migrations frontalières. Or l’absence des migrants non européens dans ce musée témoigne de leur absence symbolique au sein d’une nation dont ils sont pourtant partie prenante. Par ses choix muséographiques qui réduisent au silence toute une partie de la population argentine, le musée met à jour le contenu problématique du creuset social argentin.

Pour citer ce document

Par Tamar Blickstein, Doctorante au département d'anthropologie de l'université de Columbia, New-York « L'oubli au coeur de la mémoire - Le Museo Nacional de la Inmigración d'Argentine », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1293, septembre-octobre 2011 : L'immigration dans les musées.
Mis à jour le : 16/01/2012, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=6628

Haut de pageremonter