Revue Hommes et migrations

Sénégal

Les pêcheurs migrants : réfugiés climatiques et écologiques

Par Thomas Binet, research associate et Pierre Failler , senior research fellow, Centre for the Economics and Management of Aquatic Ressources (CEMARE), Université de Portsmouth (Grande Bretagne)

Article issu du N°1284,  mars-avril 2010 : Migrations et environnement
Rubrique : Article de dossier

Au Sénégal, près de 15 000 pêcheurs migrants originaires de la Casamance, de la petite ou de la grande côte, affrètent chaque année leurs pirogues vers des destinations toujours plus lointaines. La raréfaction des bancs de poissons force les pêcheurs sénégalais à étendre leurs zones de pêche, parfois en conflit avec d’autres populations côtières. Or la gestion des ressources halieutiques de l’Afrique de l’Ouest est à son tour victime de cet éparpillement. Sans un cadre institutionnel adapté, il demeure difficile d’encadrer une pêche migrante dont l’avenir dépend de la préservation d’un écosystème menacé.

Pour citer ce document

Par Thomas Binet, research associate et Pierre Failler , senior research fellow, Centre for the Economics and Management of Aquatic Ressources (CEMARE), Université de Portsmouth (Grande Bretagne) « Sénégal - Les pêcheurs migrants : réfugiés climatiques et écologiques », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1284, mars-avril 2010 : Migrations et environnement.
Mis à jour le : 11/08/2010, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=5906

Haut de pageremonter