Revue Hommes et migrations

La Cocotte-minute entre la France et le Maghreb

Regards de femmes sur un objet culinaire

Par Aurélie Brayet

Article issu du N°1283,  janvier-fevrier 2010 : Cuisines et dépendances
Rubrique : Article de dossier

En France, la majorité des ménages possèdent un autocuiseur, plus couramment appelé “Cocotte-minute”. Cet objet, considéré comme l’expression du “chic français” dans certains pays comme
le Japon ou la Chine, rencontre un succès sans précédent au Maghreb. Depuis une dizaine d'années, son fabriquant y réalise la plupart de ses ventes. La Cocotte, particulièrement appropriée
à la cuisine maghrébine, est entrée dans les moeurs. Sa simplicité d’utilisation, son caractère intuitif et la possibilité de mijoter longuement les plats en font l’ustensile vedette de la ménagère.

Pour citer ce document

Par Aurélie Brayet « La Cocotte-minute entre la France et le Maghreb - Regards de femmes sur un objet culinaire », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1283, janvier-fevrier 2010 : Cuisines et dépendances.
Mis à jour le : 07/07/2010, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=5855

Haut de pageremonter