Revue Hommes et migrations

L’île de M. Ellis, du dépôt de munitions au lieu de mémoire

Par Nancy L. GREEN, Directrice d’études

Article issu du N°1247,  janvier-février 2004 : Vers un lieu de mémoire de l'immigration
Rubrique : Article de dossier

Résumé

"Ce que nous voyons aujourd’hui est une accumulation informe, vestige de transformations, de démolitions, de restaurations successives, entassements hétéroclites, amas de grilles, fragments d’échafaudages, tas de vieux projecteurs." Ainsi Georges Perec décrivait-il Ellis Island en 1980. Guichet d’entrée pour les États-Unis avant la popularisation de l’avion, l’île a depuis "muséifié" les traces de ceux qui l’ont foulée, s’attirant critiques et éloges.

Pour citer ce document

Par Nancy L. GREEN, Directrice d’études « L’île de M. Ellis, du dépôt de munitions au lieu de mémoire », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1247, janvier-février 2004 : Vers un lieu de mémoire de l'immigration.
Mis à jour le : 29/07/2009, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=1442

Haut de pageremonter