Revue Hommes et migrations

Une contribution majeure à l’histoire des migrations coloniales

Par Catherine Quiminal, Professeure à l’Université Paris VII Denis-Diderot, Urmis

Article issu du N°1257,  septembre-octobre 2005 : Trajectoire d'un intellectuel engagé. Hommage à Philippe Dewitte
Rubrique : Article de dossier

Résumé

Trois grandes préoccupations, à mes yeux, traversent le parcours de chercheur de Philippe: faire émerger la participation des Africains à l’histoire de la colonisation en tant que sujets actifs bien que dominés ; analyser les représentations, préjugés, stéréotypes, stigmates créateurs de frontières ; enfin, comprendre les processus de construction des racismes. Sa contribution à la connaissance de l’histoire de l’Afrique est bien réelle. Il l’aborde à partir des relations complexes entre Français et Africains en Afrique et plus encore dans l’Hexagone. Se sont d’abord des hommes et des femmes, leurs pratiques et leurs représentations, les liens qu’ils ont tissés, les conflits qui les ont opposés comme les compromis qu’ils ont établis, qui sont au coeur des recherches qu’il n’a cessé de mener avec rigueur.

Pour citer ce document

Par Catherine Quiminal, Professeure à l’Université Paris VII Denis-Diderot, Urmis « Une contribution majeure à l’histoire des migrations coloniales », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1257, septembre-octobre 2005 : Trajectoire d'un intellectuel engagé. Hommage à Philippe Dewitte.
Mis à jour le : 29/07/2009, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/trajectoire-d-un-intellectuel-engage-hommage-a-philippe-dewitte/1207-une-contribution-majeure-a-l-histoire-des-migrations-coloniales

Haut de pageremonter