Revue Hommes et migrations

Les pieds-noirs : constructions identitaires et réinvention des origines

Par Jean-Jacques JORDI, Directeur

Article issu du N°1236,  mars-avril 2002 : Retours d'en France
Rubrique : Article de dossier

Résumé

Le peuplement de "l’Algérie française" s’est fait par assimilation de populations venues de toute l’Europe : des Allemands, des Suisses appelés par la puissance coloniale, des Espagnols, des Italiens s’installant sans avoir été sollicités…, tous ayant bénéficié des naturalisations, tous s’étant fortement enracinés. Si le "rapatriement" a d’abord créé une seule communauté de destin, le culte du souvenir, chez les pieds-noirs, dépasse désormais l’Algérie pour redécouvrir les origines "anté-algériennes" et la diversité d’une société qui fut multiculturelle.

Pour citer ce document

Par Jean-Jacques JORDI, Directeur « Les pieds-noirs : constructions identitaires et réinvention des origines », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1236, mars-avril 2002 : Retours d'en France.
Mis à jour le : 05/03/2008, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/retours-d-en-france/994-Les-pieds-noirs-constructions-identitaires-et-reinvention-des-origines

Haut de pageremonter