Revue Hommes et migrations

Ecrire en anglais

Quand les auteurs iraniens renversent les rapports de pouvoir

Par Sanaz Fotouhi, Docteure en littérature anglophone, Université de Monash (Australie)

Article issu du N°1312,  octobre-décembre 2015 : Diasporas iraniennes
Rubrique : Article de dossier

Face aux représentations occidentales de l’Iran, nourries d’images orientalistes et de stéréotypes, la diaspora iranienne a fait de sa pratique littéraire l’instrument d’une réappropriation de son identité. En s’appuyant sur des discours occidentaux produisant un Iran imaginaire, les œuvres littéraires contemporaines déconstruisent les rapports de pouvoir qui les soutiennent. Une manière de reprendre l’initiative de la réflexion sur soi et de contribuer à écrire une histoire commune, par-delà les frontières.

Pour citer ce document

Par Sanaz Fotouhi, Docteure en littérature anglophone, Université de Monash (Australie) « Ecrire en anglais - Quand les auteurs iraniens renversent les rapports de pouvoir », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1312, octobre-décembre 2015 : Diasporas iraniennes.
Mis à jour le : 17/02/2016, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/l-iran-une-puissance-diasporique/7720-ecrire-en-anglais

Haut de pageremonter