Revue Hommes et migrations

Je ne suis pas celle que je suis

Chahdortt Djavann

Par Elisabeth Lesne

Article issu du N°1293,  septembre-octobre 2011 : L'immigration dans les musées
Rubrique : Chronique livres

 

Chahdortt Djavann ne mâche pas ses mots et ne perd pas de temps. Fuyant le régime islamiste
iranien, elle arrive à Paris en 1993, apprend le français et décide par la même occasion de devenir écrivain français. Elle a alors 26 ans. En 2002, elle sort son premier roman, Je viens d’ailleurs, et en 2003, Bas les voiles, un réquisitoire implacable, voire impeccable, contre le port du voile. Depuis, elle alterne essais et fictions, et vient de publier son neuvième titre, Je ne suis pas celle que je suis. Un texte étrange qui n’a rien de linéaire, puisque s’entrelacent roman parisien et roman iranien.

 

Côté parisien, une jeune immigrée iranienne tout juste rescapée d’une tentative de suicide entreprend une psychanalyse avec des attentes gigantesques...

Côté iranien, plus rien d’intimiste : on suit les démêlés amoureux et les révoltes de Donya, étudiante en Iran juste après la mort de Khomeiny, en 1990...

 

Flammarion, 21 euros.

Pour citer ce document

Par Elisabeth Lesne « Je ne suis pas celle que je suis - Chahdortt Djavann », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1293, septembre-octobre 2011 : L'immigration dans les musées.
Mis à jour le : 16/01/2012, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/l-immigration-dans-les-musees/6647-je-ne-suis-pas-celle-que-je-suis

Haut de pageremonter