Revue Hommes et migrations

Octobre 1961 : un crime sans transmission

Par Martine DÉOTTE-LEFEUVRE, maître de conférences, membre de l’association

Article issu du N°1233,  septembre-octobre 2001 : Nouvelles mobilités
Rubrique : Article hors dossier

Résumé

Alors que le FLN mène une guerre de libération en Algérie et sur le sol métropolitain, les autorités françaises organisent leur riposte dans la quasi-clandestinité. Internements arbitraires, tortures et disparitions marquent cette triste période. La Cimade, Service œcuménique d’entraide, a conservé dans ses archives des listes et des dépositions des "rescapés". L’auteur s’est notamment appuyée sur ce fonds pour cette contribution à la mémoire d’Octobre, quarante ans après le massacre.

Pour citer ce document

Par Martine DÉOTTE-LEFEUVRE, maître de conférences, membre de l’association « Octobre 1961 : un crime sans transmission », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1233, septembre-octobre 2001 : Nouvelles mobilités.
Mis à jour le : 05/03/2008, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/Nouvelles-mobilites/865-Octobre-1961-un-crime-sans-transmission

Haut de pageremonter