Revue Hommes et migrations

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU COMITÉ DE RÉDACTION

La revue Hommes & Migrations regrette l'annulation par Esther Benbassa de l'événement programmé le week-end du 20 et 21 mai à la Cité autour de la parution d'un dossier sur la question postconiale qu'elle a coordonné et dont la parution était imminente. Le comité de rédaction répond ici aux accusations de Madame Benbassa et rappelle les règles de fonctionnement d'une revue de sciences sociales.

Depuis près de cinquante ans, la revue Hommes et Migrations publie des dossiers spécialisés sur les migrations internationales à partir des travaux de recherche et de l’actualité culturelle.

Pluridisciplinaire, elle traite des enjeux contemporains en proposant des contenus intellectuels fondés sur l’analyse rigoureuse des phénomènes migratoires. Pluraliste, elle ouvre ses colonnes à tous les courants de la recherche sans pour autant être une tribune politique. Depuis 2007, elle est éditée par la Cité nationale de l’histoire de l’immigration. Son indépendance éditoriale est placée sous la responsabilité de son comité de rédaction. La revue Hommes et Migrations accueille régulièrement des propositions de thèmes ou de dossiers qui émanent de programmes de recherche ou de chercheurs qui sont extérieurs au comité de rédaction tout en apportant son expertise et sa vigilance sur la qualité scientifique des articles proposés pour publication. Cette ouverture est d’ailleurs appréciée en ces temps où la tendance est plutôt marquée par le cloisonnement des débats, y compris entre les courants de la recherche, qui nuit souvent à la compréhension des sujets traités auprès des audiences plus larges.

Il y a tout juste une année, Esther Benbassa, directrice d’études à l’École pratique des hautes études (EPHE, Sorbonne) et du Centre Alberto-Benveniste, proposait à Hommes et Migrations de publier les contributions d’un colloque organisé en mai 2010 par ses soins sur « Les traces postcoloniales en France. Négation coloniale, trous de mémoire ou trop de mémoire ? ». Ce dossier souhaitait aborder cette question à travers l’analyse des représentations de l’immigration en vigueur dans les champs artistiques (littérature, cinéma, musique) et dans les discours portés sur les banlieues et les émeutes urbaines.

Après des débats internes, la rédaction a répondu favorablement à cette proposition qui était l’occasion pour la revue de clarifier les enjeux actuels que se pose la recherche sur l’analyse de la situation postcoloniale de la France. Ce dossier a été préparé par la rédaction selon la procédure définie par la chartre de la revue en collaboration avec Esther Benbassa. Nous rappelons que la validation des membres du comité de rédaction est une exigence à laquelle toute revue intellectuelle ne peut se soustraire : elle vise à vérifier la cohérence du thème traité, la teneur des articles aussi bien sur la forme que sur le fond au regard des critères scientifiques des sciences sociales.

Après avoir procédé à une validation scientifique des articles finalisés, les membres du comité de rédaction de la revue ont apprécié la qualité et la pertinence du dossier tout en émettant un avis défavorable sur l’un des articles. Sa parution dans la revue était conditionnée à une révision importante du texte.

La revue Hommes et Migrations regrette l’attitude intransigeante de la coordinatrice et sa décision d’annuler la publication du dossier. En conséquence, les Rendez-vous des 20 et 21 mai qui devaient permettre de présenter ce dossier et d’en débattre à l’auditorium du Palais de la Porte dorée ont été annulés. La Cité nationale de l'histoire de l'immigration reviendra sur la thématique de la colonisation en 2012 avec l’exposition temporaire proposée à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance algérienne et surtout en 2013 avec un projet plus ambitieux encore sur l’Afrique et l’Europe.

Le comité de rédaction de la revue

Haut de pageremonter