Revue Hommes et migrations

Rencontres de Bamako - Biennale africaine de la photographie

Lundi 9 novembre 2009 au Conservatoire des arts multimédia

Les Frontières seront le thème de la 8e édition des Rencontres de Bamako. Une occasion pour la Cité nationale de l’histoire de l’immigration de proposer une table ronde animée par la revue Hommes & Migratons sur la situation du Mali, terre ancienne de migrations et formidable carrefour de mobilités et d’échanges. De nombreux photographes exposés à la Cité participent aux rencontres (Malik Najmi, Kader Attia, Mohamed Bourouissa...)

Considéré comme le bassin de l’humanité, le continent africain est à l’origine de toutes les grandes migrations de peuplement dans le monde. Or l’analyse de cette mobilité cristallise de nombreuses idées reçues. Contrairement à ce qu’en disent les médias, si l’Afrique bouge depuis toujours, c’est dans des proportions bien plus importantes à l’intérieur de son périmètre que vers l’Europe ou d’autres continents. “La réalité des migrations africaines se joue donc principalement sur le continent, avec autant de trajectoires collectives et singulières qu’il y a de contexte de départ ou d’arrivée”, nous rappellent les coordinateurs du dossier L'Afrique en mouvement de la revue Hommes et Migrations éditée par la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration.

Les migrations sont des passages de frontières géographiques, nationales et politiques, sociales et culturelles, parfois générationnelles. L’ancienneté et la diversité de ces circulations sur le continent africain attestent de leur rôle dans l’évolution des sociétés, des groupes et des relations entre les personnes. Si certains mouvements de population continuent de s’inscrire dans les cycles saisonniers du monde rural, d’autres s’apparentent à des rites de passage vers l’âge adulte. Plus généralement, dans le contexte africain de la famille élargie, les migrations permettent aux jeunes installés dans les villes d’accéder à un statut d’autonomie, à un revenu, à un métier, tout en s’affranchissant des réseaux familiaux, des liens avec le village d’origine. Les frontières se définissent au-delà des limites des états-nation pour englober des notions beaucoup plus complexes où le passage, le transit, les aller-retour peuvent prendre tout leur sens. Après un panorama des migrations qui concernent l’Afrique, nous verrons comment le traitement par la photographie contemporaine explore d’autres dimensions des frontières en interpellant le symbolique, l’intime, le sacré et le religieux, l’imaginaire et le réel etc.

Introduction par marie Poinsot, Cité nationale de l’histoire de l’immigration
Christophe Daum, anthropologue, IRD Bamako, et Isaïe Dougnon, anthropologue, GREMI Bamako : panorama des migrations internes au continent africain
Dagara Dakin, doctorant en histoire de l’art à Paris I – Sorbonne : le thème des migrations et des frontières dans la photographie contemporaine africaine
Manthia Diawara, universitaire, écrivain et réalisateur
Ursula Biemann, artiste et commissaire de l'installation The Maghreb connection
Un historien malien qui a participé au colloque de l'UNESCO sur les frontières
Modérateur: un journaliste malien

Complément d'information sur la biennale africaine de la photographie

Haut de pageremonter