Revue Hommes et migrations

La musique irakienne ne veut pas disparaître. Entretien avec Omar BASHIR

Par Omar BASHIR et François Bensignor , Journaliste

Article issu du N°1235,  janvier-février 2002 : Flux et reflux
Rubrique : Chronique musiques

Résumé

Deux artistes originaires d’un pays où la musique est depuis longtemps malmenée, deux élèves de Munir Bashir, maître regretté du maqâm irakien : l’un est son propre fils, Omar Bashir, jeune virtuose de l’oud. L’autre, Farida Muhammad Ali, chanteuse à la voix envoûtante, tente de relier les Irakiens à travers le maqâm. Tous deux nous racontent leur approche de ce sublime art musical.

Pour citer ce document

Par Omar BASHIR et François Bensignor , Journaliste « La musique irakienne ne veut pas disparaître. Entretien avec Omar BASHIR », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1235, janvier-février 2002 : Flux et reflux.
Mis à jour le : 05/03/2008, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=989

Haut de pageremonter