Revue Hommes et migrations

"Je suis toujours cambodgienne"

Par Anne Morillon, Doctorante en sociologie

Article issu du N°1234,  novembre-décembre 2001 : France, terre d'Asie. Cheminements hmong, khmers, lao, viêtnamiens
Rubrique : Article de dossier

Résumé

Mme S., Cambodgienne de trente-sept ans, est arrivée en France en 1993 avec deux jeunes enfants. Ne faisant pas partie des "boat people", elle n’a pas obtenu le statut de réfugié politique régi par la Convention de Genève, que l’Ofpra, d’ailleurs, n’accorde plus ou peu aux ressortissants des pays d’Asie du Sud-Est. Elle a néanmoins obtenu une régularisation à titre humanitaire et, quatre ans plus tard, une carte de résident de dix ans. Elle a déposé une demande de naturalisation dès qu’elle a atteint les cinq années de résidence obligatoires.

Pour citer ce document

Par Anne Morillon, Doctorante en sociologie « "Je suis toujours cambodgienne" », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1234, novembre-décembre 2001 : France, terre d'Asie. Cheminements hmong, khmers, lao, viêtnamiens.
Mis à jour le : 05/03/2008, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=880

Haut de pageremonter