Revue Hommes et migrations

Les Japonais à Paris.

Entre invisibilité résidentielle et hypervisibilité commerciale

Par Hadrien Dubucs, Géographe, maître de conférences à l’UFR de géographie
et d’aménagement de l’université Paris-IV-Sorbonne, laboratoire Espace, nature et culture (UMR ENeC 8185).

Article issu du N°1308,  décembre 2014 : Les Paris des migrants
Rubrique : Article de dossier

Les migrants japonais à Paris, malgré la diversité
 de leur situation sociale et professionnelle, peuvent compter sur un système bien structuré d’acteurs et de ressources 
qui concourent à créer une relative concentration résidentielle dans le centre-ouest de Paris. La présence de ce groupe relativement peu nombreux devient visible par une offre commerciale croissante et en recomposition, historiquement implantée dans le quartier de l’Opéra. Pour autant, il demeure difficile de parler d’un quartier japonais à Paris.

Pour citer ce document

Par Hadrien Dubucs, Géographe, maître de conférences à l’UFR de géographie
et d’aménagement de l’université Paris-IV-Sorbonne, laboratoire Espace, nature et culture (UMR ENeC 8185). « Les Japonais à Paris. - Entre invisibilité résidentielle et hypervisibilité commerciale », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1308, décembre 2014 : Les Paris des migrants.
Mis à jour le : 26/02/2015, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=7548

Haut de pageremonter