Revue Hommes et migrations

Du couscous au foie gras

L’investissement des Marocains du monde dans le secteur de la gastronomie et ses répercussions dans le pays d’origine

Par Marie Caquel, Doctorante en histoire culturelle, université de Lorraine et Hicham Jamid , Etudiant en master Migrations et développement durable, Ormes, université Ibn Zohr (Agadir)

Article issu du N°1303,  juillet-août-septembre 2013 : Diasporas Marocaines
Rubrique : Article de dossier

Les saveurs venues d’ailleurs attirent les consommateurs des deux côtés de la Méditerranée. Dans ce contexte de mondialisation des pratiques culinaires, les entrepreneurs migrants marocains cherchent à développer de nouveaux marchés. En France, en complément de restaurants dédiés à leur gastronomie nationale, ils ouvrent des commerces ethniques proposant des produits de toutes origines. Au Maroc, ils n’hésitent pas à renouveler l’offre culinaire afin de satisfaire le besoin d’exotisme des couches sociales les plus aisées.

Pour citer ce document

Par Marie Caquel, Doctorante en histoire culturelle, université de Lorraine et Hicham Jamid , Etudiant en master Migrations et développement durable, Ormes, université Ibn Zohr (Agadir) « Du couscous au foie gras - L’investissement des Marocains du monde dans le secteur de la gastronomie et ses répercussions dans le pays d’origine », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1303, juillet-août-septembre 2013 : Diasporas Marocaines.
Mis à jour le : 30/10/2013, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=7207

Haut de pageremonter