Revue Hommes et migrations

Emel Mathlouthi

Par François Bensignor

Article issu du N°1296,  mars-avril 2012 : Le Mexique dans les migrations internationales
Rubrique : Chronique musiques

Si elle incarne aujourd’hui la jeune Tunisie qui a mis en oeuvre toute son énergie afin de se libérer de l’oppression d’un régime dictatorial et corrompu, Emel Mathlouthi ne le doit pas au hasard.
Cette révolution, elle l’appelait de ses voeux depuis que, encore lycéenne, elle extériorisait son refus et sa frustration dans un groupe de rock. Après avoir trouvé dans le “protest song” folk un médium idéal pour passer ses messages, elle a progressivement construit l’univers artistique original qui donne à ses chansons leur dimension universelle. Kelmti Horra (“Ma parole est libre”), superbe premier album international, en est l’expression parfaite. Alliant la force de sa voix, capable de galvaniser des foules, à une musique faite de sons électro et de rythmes traditionnels, Emel Mathlouthi traduit au plus près l’état d’esprit et la dynamique de la “révolution de Jasmin”. Un message fort et conscient qu’elle porte à présent vers tous les horizons du monde. Entretien.

Pour citer ce document

Par François Bensignor « Emel Mathlouthi », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1296, mars-avril 2012 : Le Mexique dans les migrations internationales.
Mis à jour le : 09/06/2012, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=6795

Haut de pageremonter