Revue Hommes et migrations

Un musée de l'émigration ouvert à Rome

Par Olivier Desouches, Post-doctorante en sociologie, université La Sapienza de Rome Musée national de l'émigration italienne

Article issu du N°1293,  septembre-octobre 2011 : L'immigration dans les musées
Rubrique : Chronique initiatives

 

En 2011, l’Italie célèbre les 150 ans de son unité compliquée et encore contestée au Vittoriano, énorme “machine à écrire” dont l’érection au centre de Rome fut achevée il y a un siècle entre le Capitole, Fori Imperiali et la place de Venise hantée par le souvenir de Mussolini. Honorant le roi Victor-Emmanuel II comme le Vittoriale, citadelle de Gabriele d’Annunzio nichée sur le lac de Garde, ce lieu de mémoire ajoute un musée de l’émigration, inauguré en septembre 2009, aux neuf existants déjà régionalement ou localement, et aux six centres d’étude, de documentation ou fondations qui s’y consacrent.

Pour citer ce document

Par Olivier Desouches, Post-doctorante en sociologie, université La Sapienza de Rome Musée national de l'émigration italienne « Un musée de l'émigration ouvert à Rome », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1293, septembre-octobre 2011 : L'immigration dans les musées.
Mis à jour le : 16/01/2012, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=6633

Haut de pageremonter