Revue Hommes et migrations

Tensions entre mise en oeuvre des politiques migratoires et questions éthiques du travail social

Par Brigitte Bouquet, professeure émérite du Conservatoire national des arts et métiers, ancienne vice-présidente du Conseil supérieur du travail social pour les 5e et 6e mandatures, et Marcel Jaeger , professeur titulaire de la chaire de Travail social et intervention sociale du Conservatoire national des arts et métiers

Article issu du N°1290,  mars-avril 2011 : Travailleurs sociaux et migrations
Rubrique : Article de dossier

Les dispositifs législatifs qui conditionnent l’entrée desmigrants sur le territoire français entrent de plus en plus en conflit avec lesmissions d’accueil et d’aide des travailleurs sociaux.

L’accompagnement desmineurs sans-papiers notamment exige de leur part un engagement où l’éthique du professionnel vient à primer sur le droit.À l’heure où l’État français entend surveiller et punir desmouvements migratoires qu’il jugemenaçants, lemonde du travail social éprouve tout autant les limites que l’absolue nécessité de son action.

Pour citer ce document

Par Brigitte Bouquet, professeure émérite du Conservatoire national des arts et métiers, ancienne vice-présidente du Conseil supérieur du travail social pour les 5e et 6e mandatures, et Marcel Jaeger , professeur titulaire de la chaire de Travail social et intervention sociale du Conservatoire national des arts et métiers « Tensions entre mise en oeuvre des politiques migratoires et questions éthiques du travail social », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1290, mars-avril 2011 : Travailleurs sociaux et migrations.
Mis à jour le : 22/04/2011, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=6310

Haut de pageremonter