Revue Hommes et migrations

Santé publique : mieux cibler la communication pour parler à tous

L’exemple de la parole institutionnelle en direction des migrants subsahariens

Par Elodie Aïna, coordinatrice du programme national de prévention du VIH/sida, chargée de mission en communication auprès des migrants et des populations des DOM

Article issu du N°1282,  novembre-décembre 2009 : Santé et droits des étranger : réalités et enjeux
Rubrique : Article de dossier

La mise en place d’une communication spécifique en matière de santé publique à l’intention des populations migrantes résidant en France continue de rencontrer des difficultés d’ordres multiples. Ce qui semble aller de soi, à savoir adapter son message au récepteur, n’est pas aussi simple qu’il peut paraître au premier abord. La communication institutionnelle a longtemps peiné à ajuster ses campagnes de prévention à des cibles bien définies. Vis-à-vis des migrants, entre refus de stigmatiser et souci d’égalité républicaine, le chemin reste encore long.

Pour citer ce document

Par Elodie Aïna, coordinatrice du programme national de prévention du VIH/sida, chargée de mission en communication auprès des migrants et des populations des DOM « Santé publique : mieux cibler la communication pour parler à tous - L’exemple de la parole institutionnelle en direction des migrants subsahariens », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1282, novembre-décembre 2009 : Santé et droits des étranger : réalités et enjeux.
Mis à jour le : 12/02/2010, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=5719

Haut de pageremonter