Revue Hommes et migrations

La place des combattants étrangers dans la mémoire française

Par Serge Barcellini, Ancien directeur général de l’Office national des anciens combattants, maître de conférences

Article issu du N°1276,  novembre-décembre 2008 : Soldats de France
Rubrique : Article de dossier

Résumé

Jouets d’une considération mémoriale fluctuante, les soldats étrangers qui s’étaient battus pour la France ont été l’objet d’enjeux mémoriels et économiques fort variés, selon qu’ils ont été originaires ou non de l’ancien empire colonial français. L’évocation de ce fabuleux mélange d’hommes venus d’ailleurs soutenir et défendre la France par les armes a conduit l’auteur à nous rappeler qu’un creuset intégrateur des diversités avait existé, représenté notamment par l’armée – et grâce au service militaire aujourd’hui disparu –, alors que la mise en œuvre d’un service civique capable de remplir la même fonction d’intégration reste à l’heure actuelle problématique.

Pour citer ce document

Par Serge Barcellini, Ancien directeur général de l’Office national des anciens combattants, maître de conférences « La place des combattants étrangers dans la mémoire française », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1276, novembre-décembre 2008 : Soldats de France.
Mis à jour le : 14/06/2011, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=5209

Haut de pageremonter