Revue Hommes et migrations

Du Sénégal à New York, quel avenir pour la confrérie mouride ?

Par Reynald BLION, Responsable du programme Mideip (Migration développement et intégration pluriculturelle) et Ottavia SCHMIDT DI FRIEDBERG

Article issu du N°1224,  mars-avril 2000 : Marseille, carrefour d'Afrique
Rubrique : Article de dossier

Résumé

Fondée au Sénégal, où elle demeure une composante majeure de la vie économique et politique, la confrérie mouride s'est implantée un peu partout à travers le monde, notamment à Marseille et en Italie, et ses réseaux s'étendent sur tous les continents. Cette vaste expansion commerciale, polycéphale et polycentrique, ne répond pas à une stratégie prédéfinie mais à une adaptation économique et sociale perpétuelle, caractéristique essentielle des mourides. Cependant, malgré cette grande flexibilité, divers facteurs, comme l'attitude des jeunes générations et un certain manque d'ouverture, soulèvent des interrogations quant à l'évolution future de la confrérie.

Pour citer ce document

Par Reynald BLION, Responsable du programme Mideip (Migration développement et intégration pluriculturelle) et Ottavia SCHMIDT DI FRIEDBERG « Du Sénégal à New York, quel avenir pour la confrérie mouride ? », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1224, mars-avril 2000 : Marseille, carrefour d'Afrique.
Mis à jour le : 05/03/2008, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=1794

Haut de pageremonter