Revue Hommes et migrations

Commerce africain, réseaux transnationaux et société locale

Par Brigitte BERTONCELLO, Maître de conférence UFR de Géographie et Aménagement d’Aix-en-Provence et Sylvie BREDELOUP

Article issu du N°1224,  mars-avril 2000 : Marseille, carrefour d'Afrique
Rubrique : Article de dossier

Résumé

Vue de loin, la population noire africaine de Marseille peut paraître homogène et son activité économique limitée. Les différentes études menées montrent qu'il n'en est rien. Si l'immigration mouride du début a connu une période de repli et de faible dynamisme commercial, la diversification de la migration africaine dans les années quatre-vingt a vu se multiplier les associations et fédérations ; aux arrangements commerciaux intracommunautaires se sont ajoutés les partenariats avec d'autres groupes ; les formes d'activités se sont diversifiées, notamment avec les femmes et les étudiants. Extrêmement mobiles, les Africains de Marseille sont, à leur manière, de véritables entrepreneurs transnationaux.

Pour citer ce document

Par Brigitte BERTONCELLO, Maître de conférence UFR de Géographie et Aménagement d’Aix-en-Provence et Sylvie BREDELOUP « Commerce africain, réseaux transnationaux et société locale », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1224, mars-avril 2000 : Marseille, carrefour d'Afrique.
Mis à jour le : 05/03/2008, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=1791

Haut de pageremonter