Revue Hommes et migrations

Migrations et travaux forcés en Afrique subsaharienne à l'époque coloniale

Par Jacques Barou, Chercheur

Article issu du N°1228,  novembre-décembre 2000 : L'héritage colonial, un trou de mémoire
Rubrique : Article de dossier

Résumé

Les États africains doivent eux aussi affronter aujourd'hui les enjeux de l'intégration des populations issues de l'immigration, et faire face à des tentations nationalistes. Cette situation est une conséquence, entre autres, de la domination coloniale, qui a stimulé les migrations à grande échelle sur le continent. Souvent contraints et organisés en fonction des intérêts des colonisateurs, ces mouvements de populations ont certes ouvert les régions africaines les unes aux autres ; mais, contrairement aux migrations traditionnelles, ils se sont déroulés sur une très courte période : les sociétés n'ont pas eu le temps de se recomposer.

Pour citer ce document

Par Jacques Barou, Chercheur « Migrations et travaux forcés en Afrique subsaharienne à l'époque coloniale », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1228, novembre-décembre 2000 : L'héritage colonial, un trou de mémoire.
Mis à jour le : 05/03/2008, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=1674

Haut de pageremonter