Revue Hommes et migrations

Du "bled" au camping, mémoires de vacances

Par Abdelhafid Hammouche, Sociologue

Article issu du N°1243,  mai-juin 2003 : Le temps des vacances
Rubrique : Article de dossier

Résumé

Le type de vacances prises par les familles immigrées évolue au fil de leur installation en France. Les premières années, le travail prend le pas sur tout. Puis l’on réalise que le retour au pays n’est pas pour demain, et l’on prend alors la route des "facances". Enfin, ce n’est que lorsque les enfants grandissent que l’on commence à prendre de vraies vacances, en France, puis ailleurs. Cette aventure, culturelle, personnelle, familiale, est aussi le temps des confrontations entre mémoire et réalité, entre cette réalité et les espoirs de retour, entre désirs de détente et contraintes de la collectivité.

Pour citer ce document

Par Abdelhafid Hammouche, Sociologue « Du "bled" au camping, mémoires de vacances », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1243, mai-juin 2003 : Le temps des vacances.
Mis à jour le : 05/03/2008, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=1554

Haut de pageremonter