Revue Hommes et migrations

Être de parents "blanc" et "noir" dans la France d’aujourd’hui

Par Sandrine VALCKE

Article issu du N°1239,  septembre-octobre 2002 : Africains, citoyens d’ici et de là-bas
Rubrique : Article hors dossier

Résumé

Comment les personnes issues d’un couple "blanc-noir" vivent-elles leur dualité ? Entre l’inconscience de la prime enfance, où l’on se perçoit généralement comme "blanc", c’est-à-dire comme la majorité de la population environnante, et la crise identitaire d’une minorité qui refuse de s’identifier "racialement", on trouve toutes les nuances de l’autodésignation. L’expérience du racisme, le regard de l’autre (l’hétérodésignation), l’identification au "camp des dominés" conduisent beaucoup, en particulier parmi les adolescents, à se penser comme "noir", tandis que le "métissage", aujourd’hui débarrassé de ses connotations négatives liées à l’esclavage, devient un mode d’assimilation valorisant, souvent revendiqué.

Pour citer ce document

Par Sandrine VALCKE « Être de parents "blanc" et "noir" dans la France d’aujourd’hui », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1239, septembre-octobre 2002 : Africains, citoyens d’ici et de là-bas.
Mis à jour le : 05/03/2008, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=1047

Haut de pageremonter