Revue Hommes et migrations

Travailleuses sans-papiers à Paris.

Retour sur une tentative de constitution d'une collectif de femmes

Par Joanne Le Bars, Géographe, Lab’Urba, allocataire Institut Émilie du Châtelet.

Article issu du N°1308,  décembre 2014 : Les Paris des migrants
Rubrique : Article de dossier

Confrontées à des discriminations croisées dues à leur sexe et à leur origine ethnique, à Paris, les travailleuses migrantes commencent à faire entendre leur voix dans les mobilisations de sans-papiers. Suite à l’occupation d’un lieu parisien, l’émergence d’un collectif de femmes sans-papiers va mettre en avant leur expérience racialisée de travailleuses domestiques. Leur souhait de manifester dans l’espace public traduit leur volonté d’accéder à une reconnaissance sociale.

Pour citer ce document

Par Joanne Le Bars, Géographe, Lab’Urba, allocataire Institut Émilie du Châtelet. « Travailleuses sans-papiers à Paris. - Retour sur une tentative de constitution d'une collectif de femmes », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1308, décembre 2014 : Les Paris des migrants.
Mis à jour le : 26/02/2015, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/paris-fait-par-ses-immigres/7561-travailleuses-sans-papiers-a-paris

Haut de pageremonter