Revue Hommes et migrations

L’antagonisme de la figure de l’étranger dans les formations de la mode

Par Nicolas Divert, sociologue, maître de conférences en sciences de l’éducation, université Paris-Est Créteil Val-de-Marne

Article issu du N°1310,  avril-juin 2015 : Fashion Mix
Rubrique : Article de dossier

Les différents métiers qui font vivre l’industrie de la mode s’appuient sur une offre pléthorique de formations. Parfois présenté comme étant en déclin, ce secteur véhicule aussi un imaginaire positif fort porté par les métiers de la création. Du lycée professionnel à l’école de stylisme, des étudiants étrangers sont formés mais leurs trajectoires scolaires varient considérablement. En jeu, les clivages persistants entre les emplois de production et les activités de création, auxquels s’ajoutent d’autres types de discriminations.

Pour citer ce document

Par Nicolas Divert, sociologue, maître de conférences en sciences de l’éducation, université Paris-Est Créteil Val-de-Marne « L’antagonisme de la figure de l’étranger dans les formations de la mode », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1310, avril-juin 2015 : Fashion Mix.
Mis à jour le : 08/07/2015, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/modes-codes-vestimentaires-et-pratiques-culturelles/7620-l-antagonisme-de-la-figure-de-l-etranger-dans-les-formations-de-la-mode

Haut de pageremonter