Revue Hommes et migrations

Les rites de l’enfance à La Réunion : le fil d’Ariane

Par Laurence Pourchez, Anthropologue, habilitée à diriger des recherches, associée à l’UMR 5145 du CNRS

Article issu du N°1275,  septembre-octobre 2008 : Minorités et migrations en Bulgarie
Rubrique : Article hors dossier

Résumé

La naissance et l’enfance à La Réunion se caractérisent par la présence d’un certain nombre de rites conduits en milieu familial – marlé, sévé mayé… Si leur origine est en grande partie à rechercher dans l’hindouisme, leur évolution à travers le temps a donné lieu à un processus de créolisation. Longtemps cachés, ces rites sont de plus en plus souvent ouvertement revendiqués. Cette évolution traduit un rapport particulier de la population réunionnaise à la culture créole.
Elle est également à l’origine d’un début de reconnaissance par certaines institutions des techniques traditionnelles du corps.

Pour citer ce document

Par Laurence Pourchez, Anthropologue, habilitée à diriger des recherches, associée à l’UMR 5145 du CNRS « Les rites de l’enfance à La Réunion : le fil d’Ariane », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1275, septembre-octobre 2008 : Minorités et migrations en Bulgarie.
Mis à jour le : 14/06/2011, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/minorites-et-migrations-en-bulgarie/5127-les-rites-de-l-enfance-a-la-reunion-le-fil-d-ariane

Haut de pageremonter