Revue Hommes et migrations

L’archipel invisible

L’écriture dans les “cultures de banlieue”

Par Chikako Mori, docteur en sociologie (Ehess) et maître de conférences à l'université Hitotsubashi de Tokyo

Article issu du N°1297,  mai-juin 2012 : Migrations en création
Rubrique : Article de dossier

L’écriture est étrangement absente des études sur les pratiques culturelles urbaines des jeunes de banlieues. Penser que la culture de banlieue serait réfractaire à l’écrit, qu’il y a un déficit d’écriture dans ces territoires revient à tracer à nouveaux frais d’anciennes frontières culturelles entre les lettrés et ceux qui ne le sont pas. Or l’écriture est au centre des expressions artistiques comme le graff, le tag. Ne voir dans le rap ou le slam que des manifestations orales conduit à enfermer les banlieues dans une sous-culture.

Pour citer ce document

Par Chikako Mori, docteur en sociologie (Ehess) et maître de conférences à l'université Hitotsubashi de Tokyo « L’archipel invisible - L’écriture dans les “cultures de banlieue” », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1297, mai-juin 2012 : Migrations en création.
Mis à jour le : 14/08/2012, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/migrations-en-creation/6918-l-archipel-invisible

Haut de pageremonter