Revue Hommes et migrations

La Goutte-d’Or, succursale de l’entrepreneuriat sénégalais

Un espace intermédiaire dans un commerce circulatoire

Par Liza Rives,, étudiante en Master 2 de recherche en sociologie à l'Ehess, Laboratoire Maurice Halbwachs, directeur de reherche André Grelon

Article issu du N°1286-1287 (numéro double),  juillet-octobre 2010 : Les migrations subsahariennes
Rubrique : Article de dossier

Le quartier de la Goutte-d’Or, situé dans le nord de Paris, est marqué par une forte présence de migrants originaires d’Afrique subsaharienne.
En l’espace de vingt ans, des entrepreneurs sénégalais ont développé au coeur de ce carrefour migratoire un maillage serré de petits commerces. Loin d’être circonscrit à l’échelle du quartier, leur dynamisme économique s’inscrit dans une stratégie plus vaste. Derrière les vitrines de ces magasins se distinguent les relais d'un véritable commerce transnational qui déploie ses réseaux de Dakar vers le reste du monde.

Pour citer ce document

Par Liza Rives,, étudiante en Master 2 de recherche en sociologie à l'Ehess, Laboratoire Maurice Halbwachs, directeur de reherche André Grelon « La Goutte-d’Or, succursale de l’entrepreneuriat sénégalais - Un espace intermédiaire dans un commerce circulatoire », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1286-1287 (numéro double), juillet-octobre 2010 : Les migrations subsahariennes.
Mis à jour le : 16/06/2011, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/les-migrations-subsahariennes/6125-la-goutte-d-or-succursale-de-l-entrepreneuriat-senegalais

Haut de pageremonter