Revue Hommes et migrations

La récréation de la paroisse : les immigrants galiciens à Buenos Aires (1900-1940)

Par Xosé NUNEZ SEIXAS

Article issu du N°1256,  juillet-août 2005 : Les migrants et la démocratie dans les pays d'origine
Rubrique : Article de dossier

Résumé

Entre 1838 et 1930, la Galice, l’une des plus grandes régions d’émigration, a envoyé vers les grandes villes latino-américaines, et en particulier Buenos Aires, capitale de l’Argentine, plus d’un million et demi d’immigrants. Regroupés en sociétés ou en associations, selon leur territoire d’origine, ceux-ci ont exercé une influence considérable sous forme d’aide financière et d’actions collectives en faveur de leur lieu d’origine, contribuant ainsi à une plus grande organisation de la société civile.

Pour citer ce document

Par Xosé NUNEZ SEIXAS « La récréation de la paroisse : les immigrants galiciens à Buenos Aires (1900-1940) », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1256, juillet-août 2005 : Les migrants et la démocratie dans les pays d'origine.
Mis à jour le : 29/07/2009, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/les-migrants-et-la-democratie-dans-les-pays-d-origine/1229-la-recreation-de-la-paroisse-les-immigrants-galiciens-a-buenos-aires-1900-1940

Haut de pageremonter