Revue Hommes et migrations

Des Iraniens à Erevan : un "Cosmopolitisme vernaculaire" ?

Par Amin Moghadam, Chercheur associé à l'Urmis, Université Aix-Marseille et Serge Weber , Université Paris-Est Marne-la-Vallée, laboratoire Analyse comparée des pouvoirs

Article issu du N°1312,  octobre-décembre 2015 : Diasporas iraniennes
Rubrique : Article de dossier

Dans un contexte où les sanctions internationales ont recomposé les mécanismes de fonctionnement de l’économie iranienne, la République islamique d’Iran a fortement développé son rayonnement régional. La République d’Arménie toute proche est devenue un carrefour de circulations migratoires, commerciales et culturelles avec l’Iran.

Une enquête à Erevan au printemps 2015 permet de saisir la diversité et l’impact de ces échanges sur l’économie et la culture iraniennes. Une manière, pour les Iraniens, d’expérimenter le cosmopolitisme, de l’autre côté de la frontière.

 

Pour citer ce document

Par Amin Moghadam, Chercheur associé à l'Urmis, Université Aix-Marseille et Serge Weber , Université Paris-Est Marne-la-Vallée, laboratoire Analyse comparée des pouvoirs « Des Iraniens à Erevan : un "Cosmopolitisme vernaculaire" ? », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1312, octobre-décembre 2015 : Diasporas iraniennes.
Mis à jour le : 17/02/2016, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/l-iran-une-puissance-diasporique/7717-des-iraniens-a-erevan-un-cosmopolitisme-vernaculaire

Haut de pageremonter