Revue Hommes et migrations

Esclavage, colonialisme et représentations muséales en Grande-Bretagne

Anciens et nouveaux circuits de migration

Par Stephen Small, Professeur associé, African American Studies, université de Californie, commissaire invité et membre du conseil scientifique de l'Atlantic Slave Trade Gallery de Liverpool

Article issu du N°1293,  septembre-octobre 2011 : L'immigration dans les musées
Rubrique : Article de dossier

 

Historiquement, la plupart des musées en Grande-Bretagne ont eu pour fonction de soutenir la fierté nationale et de glorifier la culture britannique, en exposant toute une gamme d’objets amassés au cours de la période coloniale. L’accroissement des populations d’origine immigrée sur le territoire britannique remet en cause ces pratiques muséales. Un chercheur engagé dans le débat sur les réparations symboliques décrypte les rapports complexes entre les anciens migrants et les musées.

Pour citer ce document

Par Stephen Small, Professeur associé, African American Studies, université de Californie, commissaire invité et membre du conseil scientifique de l'Atlantic Slave Trade Gallery de Liverpool « Esclavage, colonialisme et représentations muséales en Grande-Bretagne - Anciens et nouveaux circuits de migration », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1293, septembre-octobre 2011 : L'immigration dans les musées.
Mis à jour le : 16/01/2012, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/l-immigration-dans-les-musees/6625-esclavage-colonialisme-et-representations-museales-en-grande-bretagne

Haut de pageremonter