Revue Hommes et migrations

Le Centre du patrimoine arménien. Un ancrage local pour une histoire diasporique

Entretien avec Laure Piaton et Chrystèle Roveda

Par Mikaël Petitjean, chargé de mission au Musée national de l’histoire de l’immigration

Article issu du N°1322,  juillet-septembre 2018 : Exposer les migrations
Rubrique : Article de dossier

La création du centre du patrimoine arménien (cpa) en 2005 est l’aboutissement de près de dix ans de réflexion et de dialogue entre la ville de Valence et les descendants de réfugiés arméniens.

Dans les années 1990, les associations de Français d’origine arménienne se sont tournées vers la municipalité pour qu’elle soutienne la création d’un mémorial du génocide des arméniens, un lieu susceptible de devenir également un espace de transmission des traditions et de l’identité. pendant plusieurs années, le projet est régulièrement évoqué mais sans que les conditions de sa réalisation ne soient réunies.

Pour citer ce document

Par Mikaël Petitjean, chargé de mission au Musée national de l’histoire de l’immigration « Le Centre du patrimoine arménien. Un ancrage local pour une histoire diasporique - Entretien avec Laure Piaton et Chrystèle Roveda », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1322, juillet-septembre 2018 : Exposer les migrations.
Mis à jour le : 30/07/2018, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/exposer-les-migrations/8067-le-centre-du-patrimoine-armenien

Haut de pageremonter