Revue Hommes et migrations

La littérature beur et ses suites

Une littérature qui a pris des ailes

Par Laura Reeck, professeure associée à Allegheny College, spécialiste en littérature francophone et en études postcoloniales

Article issu du N°1295,  janvier-février 2012 : Algérie - France : une communauté de destin
Rubrique : Article de dossier

L’anniversaire de l’indépendance algérienne offre l’occasion de s’attarder sur les générations qui, en littérature, ont hérité de cette histoire : les générations nées de l’immigration algérienne, coloniale d’abord, postcoloniale ensuite. Ce que l’on a appelé la “littérature beur” est devenu depuis littérature de banlieue, littérature urbaine, populaire, “post-beur”.

Si certains écrivains rencontrent le succès, ils peinent à se dégager des catégories identitaires et sociales qui tendent à masquer leur talent littéraire.

Pour citer ce document

Par Laura Reeck, professeure associée à Allegheny College, spécialiste en littérature francophone et en études postcoloniales « La littérature beur et ses suites - Une littérature qui a pris des ailes », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1295, janvier-février 2012 : Algérie - France : une communauté de destin.
Mis à jour le : 31/07/2012, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/algerie-france-une-communaute-de-destin/6846-la-litterature-beur-et-ses-suites

Haut de pageremonter