Revue Hommes et migrations

Des gendres et des brus "importés" de turquie par les familles

Par Gaye PETEK-SALOM, Directrice

Article issu du N°1232,  juillet-août 2001 : Vies de famille
Rubrique : Article de dossier

Résumé

Par crainte d’une acculturation et d’une perte de l’identité turque, nombre de familles immigrées choisissent en Turquie ceux ou celles qui partageront la vie de leurs enfants en France. Ces unions endogamiques, majoritaires, entre jeunes d’ici et de là-bas sont bien souvent source de déceptions, de souffrance, voire de ruptures et de violences. Brus inféodées à leur belle-famille, gendres dépendants des beaux-parents ou rejetés par leur épouse... des situations parfois désespérées qui appellent une réflexion et des politiques ciblées dans le pays d’accueil.

Pour citer ce document

Par Gaye PETEK-SALOM, Directrice « Des gendres et des brus "importés" de turquie par les familles », Revue Hommes et migrations. Article issu du N°1232, juillet-août 2001 : Vies de famille.
Mis à jour le : 05/03/2008, http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/Vies-de-famille/847-Des-gendres-et-des-brus-importes-de-turquie-par-les-familles

Haut de pageremonter