Revue Hommes et migrations

Transmission d’une génération à l’autre des identités et des cultures dans les familles immigrées

Rencontre-débat, Jeudis de l’actualité, Médiathèque Hélène Berr, 9 avril,18h30

Dans le cadre du cycle de conférences sur le thème de la famille organisé par la Médiathèque Hélène Berr.

Le débat sur l’immigration met en avant le cloisonnement relatif des populations immigrées sur elles-mêmes et s’inquiète de la « communautarisation » de la société française. Pour les migrations les plus récentes, l’exposition au pluralisme des identités et des pratiques culturelles semble menacer la cohésion culturelle et l’identité française.

Pour aller contre ces idées reçues, les recherches sur l’immigration mettent l’accent sur la complexité des dynamiques familiales en soulevant des questionnements qui obligent à modifier les regards sur les réalités migratoires. L’étude Trajectoires et Origines qui porte sur deux générations de populations immigrées a tenté de d’analyser finement cette transmission familiale, qui s’avère différente dans son ampleur et ses modalités selon les populations concernées. D’autres travaux plus qualitatifs montrent que la transmission dans les familles est l’objet de ruses, de malentendus organisés, de négociations, à l’opposé du prétendu durcissement de leur identité.

Comment s’opère-t-elle d’une génération à l’autre ? Qu’est-ce qui est transmis en priorité ? Sur quoi porte au contraire l’érosion culturelle ? Y-a-t-il des populations immigrées plus dynamiques pour léguer une partie de leur patrimoine culturel et linguistique à leurs enfants ? La situation socio-économique des familles intervient-elle davantage que l’origine géographique dans cette capacité à transmettre ?

Rencontre animée par Marie Poinsot, rédactrice en chef de la revue Hommes et Migrations et présence de Jocelyne Streiff-Fénart, directrice de recherche au CNRS, Unité de Recherche Migrations et Société (Université Nice Sophia Antipolis), auteure de nombreux articles sur les négociations culturelles au sein des familles immigrées et Patrick Simon, directeur de recherches à l’INED, coordinateurs de l’Etude Trajectoires et Origines (Ined-Insee) et tous les deux auteurs de deux articles dans Migrations et mutations de la société française. Etat des savoirs (La Découverte, 2014).


Informations pratiques

Haut de pageremonter