Revue Hommes et migrations

Musiques africaines en migrations

Thème de l'émission de ce lundi 30 juin sur Aligre FM (93.1), à écouter de 10 à 11h00.

En partenariat avec Aligre FM (93.1), la revue Hommes et Migrations propose de consacrer l'émission "Liberté sur paroles" de ce lundi 30 juin aux relations intimes entre migrations et créations musicales.

On oublie souvent que la France s'est enrichie des musiques venues d'ailleurs. Beaucoup d'artistes, compositeurs ou interprètes, sont venus en France pour se former ou faire carrière et leurs musiques ont permis une ouverture de la scène française aux musiques du monde. Les répertoires musicaux qu'ils ont emmené dans leurs bagages ont ainsi intégré notre patrimoine commun. C'est particulièrement le cas des musiciens africains qui depuis plusieurs décennies sont très populaires même si certains ont parfois l'impression d'accéder plus difficilement aux institutions et aux opérateurs qui soutiennent et diffusent les créations musicales en raison de leurs origines.

François Bensignor, journaliste spécialiste des musiques du monde, chroniqueur régulier dans Hommes et Migrations et l'invité d'Eugénie Barbezat et de Marie Poinsot. Il évoquera cette présence des musiciens africains en France, notamment à partir de l'exemple de Ibrahima Sylla décédé en décembre dernier et producteur de plusieurs labels dont il avait présenté un portrait dans le numéro de la revue au début de l'année 2014.
Il sera accompagné de Binetou Sylla, la fille de Ibrahima qui reprend le label Sylla record fondé par son père en 1981.
Il nous parlera aussi de Great Black Musique, l'exposition qui se tient à la Cité de la Musique à Paris jusqu'au 24 août 2014 et à laquelle il a contribué (salle Mama Africa).
Tout ce programme, spécial musique africaine, sera illustré par des morceaux choisis par François Bensignor.
 

Haut de pageremonter