Revue Hommes et migrations

Femmes migrantes dans l'espace public, quelle visibilité ?

Réécoutez l'émission du 10 mars, Liberté sur Paroles, AligreFM

A l'occasion de la Journée internationale des femmes, la visibilité des femmes migrantes dans l'espace public est pleinement d'actualité

Dans la lignée de la table ronde qui s'est tenue le samedi 8 mars à Marseille, Eugénie Barbezat et Marie Poinsot ont réservé l'émission du lundi 10 mars à la problématique des femmes migrantes dans l'espace public.

Cette émission (cliquez ici pour l'écouter) a été réalisée à partir des entretiens des personnes en charge de projets culturels ou artistiques qui mettent au coeur de leur travail la question de la nouvelle visibilité des femmes migrantes dans les sociétés française, belge, turque et roumaine (les quatre sites de ce projet européens).

A partir d'une très forte invisibilité de leur migration largement dominée par le regroupement familial, puis de leur apparition dans les années 1980 comme nouvelle catégorie des politiques sociales d'intégration, les femmes migrantes acquièrent progressivement depuis plus d'une décennie une plus grande visibilité publique parce qu'elles prennent de plus en plus leur projet migratoire en main pour des raisons économiques, pour fuir des conflits politiques ou religieux ou devenir autonomes et qu'elles s'expriment dans les médias et dans les mobilisations collectives pour revendiquer des droits en tant que femmes et en tant que migrantes.

Sont intervenus :

Mirjana Morokvasic, directrice de recherche émérite à l’Institut des Sciences sociales du Politique – ISP/CNRS : état des lieux des recherches en France sur les femmes migrantes.

Maria Vivas, doctorante au CEDEM- Centre d'Etudes de l'Ethnicité et des Migrations (CEDEM) Université de Liège : La construction de carrières migratoires transnationales : le cas de Colombiennes et d’Équatorienne travaillant dans le secteur domestique de la ville globale de Bruxelles.”

Altay Manço docteur en psychologie, directeur scientifique de l’Institut de Recherche, Formation et Action sur les Migrations (IRFAM) : les femmes migrantes dans les travaux de l’Irfam : stratégies familiales de l’insertion et réponses publiques.

Feyza Ak Akyol, chercheuse en sciences sociales, Université de Galatasaraï, Istanbul  : les femmes migrantes d’origine turque dans la région de Marseille et migrantes de retour en Turquie.

Sedef Ecer, auteur dramatique, scénariste d’origine turque, Samia Messaoudi, déléguée générale de l'association Ancrages, Joelle Gattino, directrice de la compagnie Dynamo.
 

Haut de pageremonter