Revue Hommes et migrations

Musulmanes et féministes en Grande-Bretagne

Liberté sur Paroles, émission du 7 janvier (à écouter)

La participation à la vie politique et citoyenne des femmes musulmanes en France et en Angleterre emprunte différents modes. Cette nouvelle émission balaye quelques idées reçues. En France, la focalisation sur le port du foulard et à fortiori du voile intégral, tend à assigner les femmes musulmane à leur seul rapport à la pratique religieuse et aux hommes, tandis qu’en Grande Bretagne, le fait que le voile ne soit pas un problème politique leur permet d’investir d’autres champs de réflexions et d’engagements.

Écoutez l'émission

Une émission réalisée à  l’occasion de la publication par la revue du dossier Musulmanes et féministes en Grande-Bretagne coordonné par Danièle Joly, professeure émérite à l'université de Warwick.

La question de l’Islam est l’objet d’un traitement polémique dans l’hexagone. Elle interroge le principe de laïcité, notamment  la visibilité des femmes musulmanes qui se voilent dans l’espace public, les relations entre les hommes et les femmes par la vision patriarcale qu’elle semble donner de leur  statut. Dans les médias, femmes voilées ou beurettes émancipées, victimes des violences sexistes, ou élues combattives dans les quartiers coexistent, reflet d’une position encore ambiguë dans l’espace social. Par contraste, en Grande-Bretagne la question de l’égalité homme / femme dans la communauté musulmane a suscité l’émergence d’un mouvement social qui peut sembler en France assez paradoxal puisqu’il semble concilier identité et culture musulmane, défense des droits des femmes, activisme civique et politique. Outre Manche, malgré la montée de l’islamophobie, des femmes musulmanes se mobilisent contre les stéréotypes dont elles sont les cibles, contre les rapports de genre qui les enferment (voile, mariages forcés, dépendance etc.) dans une tradition patriarcale en prônant leurs droits individuels. Néanmoins, e terrorisme international et les attentats de Londres en 2005 ont mis un terme à une relative neutralité politique de l’islam en Grande-Bretagne…

Haut de pageremonter