Revue Hommes et migrations

Liberté sur Paroles, Littérature, écritures migrantes et diasporas

Ecoutez l'émission du 4 juin ICI

La revue et Liberté sur Paroles poursuivent leur questionnement sur la manière dont la création contemporaine appréhende les phénomènes migratoires ...

POUR TOUS CEUX QUI N'ONT PAS PU SUIVRE L'ÉMISSION EN DIRECT

Cette fois-ci, place à la littérature, en langue française principalement, qui interroge depuis longtemps les relations complexes entre histoire des migrations, héritage colonial, relations culturelles entre les pays du Nord et du Sud. L'espace littéraire a vu l'arrivée de générations d'auteurs, souvent d'origine étrangère, qui expriment à travers leurs romans ou leurs essais toutes les facettes des expériences migratoires, des plus intimes aux plus collectives. Les thèmes abordés, les réalités décrites, les territoires visités, les réflexions véhiculées sont autant de façon de parler autrement des diasporas, à partir souvent d'un regard de l'intérieur. Comment ces récits littéraires bousculent-ils les représentations sur les migrants qui dominent dans les sociétés d'accueil ? D'un point de vue littéraire, de quelle manière font-ils émerger de nouvelles écritures ? Comme chaque année, le 6 juin à 19h00, le prix littéraire de la Porte dorée récompensera un auteur de langue française qui traite de l'exil parmi plus d'une dizaine de romans sélectionnés.

Eugénie Barbezat et Marie Poinsot ont sollicité pour cette émission Michaël Ferrier, professeur de littérature à l'université Chuo de Tokyo, lauréat 2011 du prix littéraire de la Porte dorée pour son roman  en 2011 paru chez Gallimard, Anthony Goreau-Ponceaud, maître de conférences à l'université de Bordeaux 4 et qui travaille sur littérature et diaspora tamoule, Khadi Hane, auteure de romans et de nouvelles, dont  Des fourmis dans la bouche, paru chez Denoël en 2010 et Nicolas Treiber, spécialiste de la littérature de l'immigration africaine.

A bon entendeur et amateur de littératures !

Haut de pageremonter