Revue Hommes et migrations

Algérie - France : une communauté de destin

Auditorium Philippe Dewitte, Palais de la Porte Dorée, 30 et 31 mars 2012

50 ans de relations franco-algériennes. Pour son premier Rendez-vous de l’année, la revue a choisi de mettre en lumière la “communauté de destin” entre la France et l’Algérie, qui s’est construite par les migrations.

Ces deux après-midi réuniront chercheurs, universitaires, artistes, journalistes français et algériens autour des divers aspects des immigrations algériennes en France. Seront ainsi abordées les perspectives migratoires, la place des migrants dans la logique des Etats, les mixités en France, l’altérité algérienne au sein de la République française, mais aussi la question des mémoires et des études postcoloniales, sans oublier les approches consacrées à l’art, au cinéma et aux littératures…

VENDREDI 30 MARS 2012
14h00 – 17h30
Présence algérienne en France

Les migrations sont au coeur des relations entre la France et l’Algérie. Malgré l’histoire complexe et douloureuse qui lie ces deux pays sur deux siècles et les filets jetés par les logiques des Etats, ces migrations engendrent des échanges multiples et solides, notamment sur le plan humain et culturel.
A travers la problématique migratoire, ce rendez-vous de la revue propose d’analyser comment, entre les deux sociétés algérienne et française, émerge une “communauté de destin” de trois millions de personnes installées depuis plusieurs décennies en France, qui aspirent à construire un espace social et culturel mixte et des identités communes.
14 heures – 15 h 45 : Ce que les migrations construisent entre l’Algérie et la France depuis
l’indépendance algérienne.

Table ronde animée par Marie Poinsot, avec la participation de Mustapha Harzoune, Mohand
Khellil, Yves Lacoste, Laurent Wirth.
16 heures – 17 h 30 : La dimension culturelle et artistique de la présence des immigrés algériens dans la société française.
Table ronde animée par Marie Poinsot, avec la participation de Naïma Yahi, Jeremy Guedj,
Kaoutar Harchi, Leïla Bouznina.

SAMEDI 31 MARS 2012
15h00 – 18h30
Création littéraire entre les deux rives

En partenariat avec Au nom de la Mémoire et les éditions Magellan and Cie.

Les auteurs, qu'ils soient immigrés de longue date, exilés récents ou de parents algériens, ont inscrit dans leur création littéraire des thèmes liés aux réalités migratoires et à la mémoire de la colonisation, de la guerre d’indépendance et des années de présence en France depuis 1962.

Y a-t-il une rupture avec la France, dont le statut et l’image changent avec le temps, auprès des immigrés algériens ?

Quelle place tiennent les récits sur l’immigration algérienne dans leurs créations ?

Ont-ils le sentiment de faire évoluer les regards portés sur la population algérienne dans la société française par leurs témoignages ou une forme d’engagement personnel ?

Table ronde animée par Mustapha Harzoune, journaliste, et Abdellatif Hammouche, université de Lille1.

Lectures de textes par Pedro Vianna, rédacteur en chef de la revue Migrations et Société.

Avec la participation de Kebir Mustapha Ammi, Kaoutar Harchi, Tassadit Imache, Mehdi Lallaoui, Elisabeth Lesne, Samia Messaoudi, Mabrouck Rachedi, Abdelkader Railane.

INFORMATIONS PRATIQUES

AUDITORIUM PHILIPPE DEWITTE
Palais de la Porte Dorée
Cité nationale de l’histoire de l’immigration
293 avenue Daumesnil, 75012 Paris
M° Porte-Dorée (ligne 8, direction Créteil) ou Bus 46
ENTRÉE LIBRE
Réservation conseillée : hetm@histoire-immigration.fr

Haut de pageremonter