Revue Hommes et migrations

Regards sur l'immigration : Les migrants d’outre-mer en métropole

Projection-débat : jeudi 17 novembre 20h00 aux Ateliers Varan

Table des matières

Les migrations en provenance des territoires d’outre-mer sont peu visibles en métropole. A juste titre, les « Domiens » ne se considèrent pas comme des immigrés puisqu’ils sont de nationalité française. Néanmoins, leur vie quotidienne dans l’hexagone et leurs relations avec la société française relèvent par certains aspects d’une problématique migratoire.

Comment devenir métropolitain ? Une problématique qui sera abordée à l'occasion de la prochaine projection-débat organisée en partenariat par la revue Hommes & Migrations et les Ateliers Varan.

Autour de deux projections :

Première fois, un film réalisé par Claude Bagoe-Diane (1998,21 min).
Défriser sa chevelure est un enjeu déterminant de la féminité antillaise. A partir d'un salon de coiffure et de sa propre histoire, la réalisatrice recherche l'impression ressentie  « la première fois ».

Jambé dlo, une histoire antillaise, un film réalisé par Emmanuelle Bidou et Fabienne Kanor  (2008, 52 min)
Immigrer : venir se fixer dans un pays étranger au sien – (petit Robert). Facile à dire, difficile à concevoir quand l’immigré en question est antillais, français sur les papiers mais citoyen façon, perçu dans le pays d’accueil comme étranger,  du fait de sa couleur mais aussi des sept mille kilomètres qui séparent les « petites » Antilles de la grande France. Cette traversée des eaux, ce janbé dlo, ils seront néanmoins légion dès les années 60 à l’accomplir jusqu’à former ce que le sociologue Alain Anselin appelle « La troisième île ». Si l’on ne s’en tient qu’à l’agglomération parisienne, on compte aujourd’hui près de 500 000 Antillais et originaires des Antilles. Qui sont-ils, ces Français particuliers ? Pourquoi ont-ils quitté, de quoi rêvent-ils, comment s’intègrent-ils ? En nous immergeant dans l’intimité de deux familles antillaises, nous revisitons l’histoire de cette immigration.

Ces deux films seront suivis d’un débat animé par Marie Poinsot, rédactrice en chef de la revue Hommes et Migrations, avec la participation de Audrey Célestine, politologue et Chercheure associée au CERI-IEP de Paris, de Stéphanie Condon, chercheure et Pierre Pastel, sociologue et chercheur à l'université de Saint-Denis.

Informations pratiques

Ateliers Varan - 6 impasse Mont-Louis –Paris 11 (M° Philippe-Auguste)

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Flyer à télécharger

Haut de pageremonter