Revue Hommes et migrations

FOOTBALL : la règle du jeu !

Vendredi 15 octobre, 16h00, École du Paysage (rue de la Chocolaterie), Blois

La Justice est au centre de la nouvelle édition du Salon du Livre d'Histoire de Blois. La Cité apporte sa contribution à la programmation et propose une rencontre pour revisiter les différentes étapes de la codification d’un sport d’origine étrangère très bien intégré dans l’espace sportif français.

Né sous sa forme moderne en Angleterre au début de l’ère victorienne, le jeu de football connaît un formidable essor dans le contexte d’une internationalisation des échanges stimulée par la révolution industrielle. En Angleterre, le football s’est développé dans le cadre des établissements scolaires d’élite qui connaissant au milieu du XIXème siècle une importantes réforme et où la pratique sportive va trouver sa place dans les programmes. L’essor du football y est également présent dans les milieux populaires par l’intermédiaire des entreprises qui lancent des clubs dans les villes comme Manchester, Birmingham, Liverpool, Sheffield, Londres, Fulham etc. Les compétitions entre clubs s'organisent autour de la Football Association Cup à partir de 1871. La naissance du football en Angleterre influence l’esprit du jeu à travers le jeu des mots, les règles et les valeurs que la langue anglaise distille à travers la pratique sportive.

Elément du transfert d’un ensemble de codes culturels transmis par le rayonnement britannique, le football, grand migrant, s’implante progressivement sur le continent européen et dans le monde entier. Sa pratique se développe en France dans le dernier tiers du XIXème siècle grâce à des étudiants ou professeurs d'anglais qui ramènent des règlements et des ballons de leurs voyages linguistiques outre-Manche et sous l’impulsion de Britanniques qui créent les premiers clubs.

La mobilité du football en France reflète celle de certains de ses pratiquants, migrants, exilés, ou réfugiés qui sitôt installés s’adonnent à ce sport populaire. Si les mouvements de population contribuent à l’expansion du football depuis l’Angleterre, le professionnalisme n’aurait pas pu voir le jour sans l’importation de joueurs qualifiés que sont les footballeurs. Très tôt, les clubs français font appel aux talents sportifs venus de l’étranger ou des territoires colonisés. Dans les années 1930, les footballeurs étrangers représentent déjà 30% des effectifs des clubs qui sont même naturalisés pour porter le maillot des Bleus.

Comment se sont mises en place progressivement les règles de jeu du football en France ? Comment ces règles aboutissent à un règlement qui respecte des engagements internationaux ? Comment se structurent les clubs puis les fédérations du football en France ? Comment les joueurs se professionnalisent pour certains et obéissent à des règles correspondant à des carrières internationales ?

Des questions auxquelles Marie Poinsot, rédactrice en chef de la revue, invite Yvan Gastaut, (historien et maître de conférences à l'Université de Nice-Sophia Antipolis) et Paul Dietschy (historien et maître de conférences à l'Université de Franche-Comté) à débattre.

Vendredi 15 octobre, de 16h à 17h30, École du Paysage (rue de la Chocolaterie), à Blois

Programme complet du salon

Voir aussi le dossier L'appel du pied

Haut de pageremonter