Revue Hommes et migrations

Appel à contributions (dossier à paraître en septembre 2015)

La visibilité des femmes migrantes dans l'espace public en Europe

Les femmes migrantes, ou « primo-arrivantes » connaissent en Europe des parcours et des modalités d’intégration dans les sociétés d’accueil qui sont propres à leur profil et au contexte de leur projet migratoire. Elles sont également l’objet de représentations diverses qui apparaissent dans les débats publics, les discours politiques, les médias etc.

Contexte

Les recherches ont d’abord investi le thème de l’installation des femmes migrantes dans le cadre du regroupement familial qui s’intensifie à partir des années 70 jusqu’à aujourd’hui. Mais la féminisation accrue des flux migratoires depuis la fin des années 90 incite les chercheurs à étudier les nouveaux profils de migrantes, leurs motivations, leurs trajectoires personnelles et leurs relations avec les pays de départ (famille, groupes sociaux etc.). De même, la prise en compte des doubles discriminations (genre et origine) ont ouvert un autre champ de recherches.

Contributions attendues

Ce dossier vise à comparer l’état des lieux des travaux sur les migrations féminines dans plusieurs pays européen et à montrer comment cette catégorie de migrants est passée de l’invisibilité à une plus grande visibilité dans l’espace public. Il s’agit de traiter les thèmes suivants :

. La relation entre féminisation des flux migratoires et visibilité des femmes migrantes ;

. Le traitement des femmes migrantes comme catégorie des politiques publiques ;

. Les représentations sociales des femmes migrantes dans les discours politiques, les médias et dans l’opinion publique ;

. Les formes d’expression des femmes migrantes dans l’espace public : mobilisation collective, créations culturelles et artistiques ;

. Les pratiques associatives et de médiations portées par les femmes migrantes ;

. L’entrepreneuriat et développement économique initiés par des femmes migrantes dans les pays d’accueil et d’origine.

Dates de retour des propositions et modalités techniques

Les propositions de contribution sont à envoyer par email à Marie Poinsot (marie.poinsot@histoire-immigration.fr) et copie à hetm@histoire-immigration.fr au plus tard le 1er mars 2015. Les versions définitives des contributions retenues seront à envoyer avant le 1er juin 2015. Les articles ne devront pas dépasser 30 000 signes espaces compris, soit environ une douzaine de pages.

Haut de pageremonter